Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une Recherche ?

Accueil

Bienvenue sur mon blog de recettes

réalisées avec plaisir et gourmandise

illustrées pour beaucoup d'entre elles

et surtout... appréciées et recommandées !


N'hésitez pas à laisser vos commentaires avec vos petits plus, vos adaptations personnelles ou autres !


   Soupe au brocoli et à la mimolette vieille Petits biscuits aux graines Petits pains pizza  

 Pommes de terre rôties (potatoes) Mini flans brocoli jambon Petits pains complets aux figues

   Cannelés bordelais Tarte tatin figue & ricotta

 

 

6 septembre 2005 2 06 /09 /septembre /2005 07:13

Le retour du Kikiveut… 9ème du nom avec l’Autriche à nouveau à l’honneur. Après la Linzertorte, c’est au tour de la Sachertorte de nous donner du fil à retordre. La confiture sera donc à nouveau au centre de ce dessert… après les fruits rouges place aux abricots !

Je dois avouer que ce genre de dessert n’a pas ma préférence (il ne manque que la couche de crème pour le rendre totalement indigeste à mes yeux…) et je ne pensais pas participer à cette édition. Finalement l’envie de jouer au KikiVeut a été plus forte et je me suis dit qu’après tout du chocolat, de l’abricot et un peu de glaçage ça ne peut pas être si mauvais…

L’histoire raconte que…

Il n’y a pas d’âge pour cuisiner… vous voulez une preuve ? La Sachertorte a été inventée par un jeune autrichien de 16 ans prénommé Franz Sacher qui fut bien inspiré… il sauva toute son équipe de cuisine de la panne sèche avec cette création qui date de 1832. Très rapidement cette tarte connu un grand succès par delà les frontières autrichiennes et sa renommée n’est plus à faire (surtout depuis le KKVKVK #9) ! Un biscuit fondant au chocolat noir fourré à la confiture d’abricot et recouvert d’une couverture de chocolat, le tout accompagné d’une grosse cuillère de chantilly, ça vous dit ? Allez hop à vos fourneaux pour participer à cette grande fête de La Sachertorte tout est sur le blog de la Belle au blé dormant.


 

 

Ingrédients pour 6/8 personnes

Gâteau : 90 g de farine, 90 g de chocolat noir, 90 g de beurre, 75 g de sucre glace, 4 œufs, 70 g de sucre en poudre, 150 g de confiture d’abricots (ou 200 g de préparation à base d’abricots moins sucrée et plus fruitée).

Ganache caramel/chocolat : 25 g de chocolat au lait, 50 g de chocolat noir, 50 g de sucre en poudre, 10 g de  beurre demi-sel, 70 g de crème liquide, 85 g de beurre doux (ou une ganache classique à base de chocolat et de crème).

Préparation

Préchauffer le four sur th.5/6 (170°C). Beurrer un moule à manqué de 19 cm de diamètre (il est important d’utiliser un moule d’un diamètre proche pour obtenir une hauteur de gâteau suffisante pour le découper en 2 belles parts).

Le gâteau. Tamiser la farine et faire fondre le chocolat au bain-marie. Dans un saladier, battre le beurre à l’aide d’un fouet jusqu’à ce qu’il devienne crémeux, puis incorporer le sucre glace (je n'ai mis que 60 g au lieu des 75 g prévus). Ajouter les jaunes d’œufs, le chocolat fondu et la farine. Battre les blancs d’œufs en neige en versant le sucre en poudre petit à petit (je n'ai mis que 20 g au lieu des 70 g prévus). Incorporer délicatement les blancs en neige sucrés au mélange à base de chocolat. Verser le mélange dans le moule et faire cuire pendant 1 heure au four sur th.5/6 (160°C). Laisser refroidir le gâteau pendant 30 mn avant de le démouler. Le couper en deux parties égales (si possible...) et le fourrer avec la confiture d’abricots.

La ganache. Faire fondre les deux chocolats au bain-marie. Réserver. Dans un saladier, préparer un caramel avec le sucre et 1 càs d’eau. Les passer 2 mn 30 au four micro-ondes à puissance maximale. Ajouter le beurre puis la crème portée à ébullition. Remuer jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer petit à petit le caramel au chocolat et remuer jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Laisser tiédir pendant 20 mn puis ajouter le beurre doux en pommade avec un fouet.

Napper le gâteau de ganache (à l’aide d’une spatule). Le réserver au frais avant de le servir.

Idées déco : parsemer le bord du gâteau d’amandes émondées concassées et de quelques amandes entières. Pour les plus gourmands et pour respecter la tradition viennoise, décorer le dessus d’une pointe de chantilly et servir avec une tasse de café viennois.


A mon avis...

J'ai été agréablement surprise par la légèreté de ce gâteau (relative je l'admets mais je craignais que ce dessert ne soit très lourd) et tous les gourmands autour de la table l'ont apprécié.

Le gâteau au chocolat est très moelleux (même 2 jours après sa réalisation) et la confiture apporte un peu d'onctuosité bien agréable et donne une légère touche acidulée.

Pour ce premier glaçage (et oui je ne suis pas une grande fan) je m'en suis plutôt bien sortie... je pourrai donc recommencer !

Source : pâtisserie MAISON – Edition Marabout, Florence Edelmann.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alhya 29/05/2006 21:42

la photo est du plus bel effet: on en mangerait ;-)!

Fabienne 29/05/2006 21:08

J'aime beaucoup ce livre qui est une mine de recette, et bravo pour ton gâteau...

tatyval71 29/05/2006 20:06

C'est  la seconde que je vois aujourd'hui et elle me semble appètissante

salwa 29/05/2006 18:54

hummm j'en ai envie en regardant ta photo ! et puis c'est vrai que ce n'est pas si lourd que ca

belleble 29/05/2006 18:21

Merci pour ta participation Manoli ! Je suis contente que tu aies apprécié, malgré tes réticences initiales ;-)